Le Superamas de l'Hydre

Avec celui du Centaure, le superamas de l'Hydre est l'un des deux plus proches du superamas de la Vierge. Le superamas de l'Hydre mesure environ 100 millions d'années lumière de longueur, et il ne contient qu'un seul amas riche de galaxies - A1060 - connu sous le nom d'amas de l'Hydre. La carte ci-dessous recense toutes les galaxies plus brillantes que la magnitude 16 (d'après le Principal Galaxies Catalogue) dans la région du ciel centrée sur le superamas de l'Hydre. Ce n'est pas un superamas très impressionnant, les seuls objets prééminents étant l'amas de l'Hydre et le modeste amas d'Antlia (la machine pneumatique).

Le Superamas de l'Hydre

Ci-dessous, une liste des principaux amas de galaxies dans le superamas de l'Hydre. Comme le superamas de la Vierge, celui de l'Hydre ne contient qu'un seul amas riche : A1060 ou 'amas de l'Hydre'. Sa classe de 'richesse' est de 1, ce qui signifie qu'il contient un nombre de galaxies équivalent à l'amas de la Vierge.

   1             2       3        4         5       6        7          
 Numéro         Coordonnées    Redshift  Distance  Rich    Notes        
 Abell          Equatoriales      z        Mal                        
                RA       Dec                                          
 A1060        10 36.9  -27 32   .0114      158      1    Amas de l'Hydre

Voici une liste de quelques uns des autres grands groupes galactiques du superamas de l'Hydre. Ces groupes contiennent typiquement environ 10 grandes galaxies chacun. La seule exception est l'amas d'Antlia qui contient probablement une trentaine de grandes galaxies.

   1             2       3        4         5       6        7          
 Nom du        Coordonnées    Redshift  Distance  Rich    Notes        
 Groupe        Equatoriales      z        Mal                          
               RA       Dec                                          
NGC3054      09 58.0  -27 24   .0077      105                         
NGC3087      09 59.0  -32 48   .0081      115                         
NGC3250/3318 10 28.0  -40 12   .0084      115                         
NGC3256/3261 10 28.0  -44 06   .0079      110                         
Antlia       10 30.0  -34 30   .0094      130                         
NGC3263/3366 10 32.0  -44 24   .0090      125                         
NGC3347      10 42.0  -36 48   .0092      130                         
NGC3393/3463 10 55.0  -25 18   .0119      165                         
NGC3557      11 10.0  -37 30   .0089      125                         
Colonne 1: Le nom/référence de l'amas ou groupe.
Colonne 2: L'Ascension droite, pour l'époque 2000.
Colonne 3: La Déclinaison pour l'époque 2000.
Colonne 4: Le redshift de l'amas.
Colonne 5: La distance en millions d'années lumière, en supposant H=70km/s/Mpc.
Colonne 6: La classe de 'richesse' de l'amas (Pour les amas d'Abell seulement).
Colonne 7: Autres noms et notes.

Références:
Abell G, Corwin H, Olowin R, (1989), A catalogue of Rich Clusters of Galaxies, 
          Astrophys J Supp, 70, 1.
Struble M, Rood H, (1999), A compilation of redshifts and velocity dispersions for 
          ACO clusters, Astrophys J, 125, 35.
Fouqué P, Gourgoulhon E, Chamaraux P, Paturel G, (1992), Groups of Galaxies within 
          80 Mpc, Astron Astrophys Supp, 93, 211.
Garcia A, (1993), General study of group membership. II. Determination of nearby groups.
          Astron Astrophys Supp, 100, 47.
Giuricin G, Marinoni C, Ceriani L, Pisani A, (2000), Nearby optical galaxies: selection
          of the sample and identification of groups. Astrophys J, 543, 178.

Ci-dessous une carte tri-dimensionnelle du superamas de l'Hydre. C'est un tracé réaliste des 250 plus grandes galaxies du superamas. Au centre du superamas, on trouve l'amas dominant de l'Hydre - A1060. La région la plus proche de nous se situe en haut à gauche, où se trouvent un grand nombre des autres groupes galactiques majeurs.

Une carte du superamas de l'Hydre

A1060 - l'amas de l'Hydre

Avec l'amas de la Vierge et celui du Centaure (A3526), l'amas de l'Hydre est un des trois plus grands amas de galaxies à moins de 200 millions d'années lumière.Voici une photographie de l'amas de l' Hydre. Les galaxies apparaissent ici sous formes de petites taches blanchâtres. L'étendue de cet amas dans le ciel est supérieure à 2 degrés, c'est pourquoi on aperçoit beaucoup d'étoiles faibles en premier plan. L'étoile brillante de couleur orange au centre de la photo est HR4162 - une géante rouge de 5ème magnitude située à 480 années lumière.

A1060 - (Digitized Sky Survey)
Ci-contre une carte de l'amas de l'Hydre. Elle donne les positions de 72 galaxies parmi les plus brillantes à l'intérieur et autour de l'amas. Les trois galaxies dominantes au centre de l'amas de l'Hydre sont les deux galaxies elliptiques géantes NGC3309 et NGC3311 et la grande galaxie spirale NGC3312. Toutes les trois ont un diamètre d'environ 150.000 années lumière. Carte de l'amas de l'Hydre

L'étude scientifique du Superamas de l'Hydre

Du fait qu'il ne s'agit pas d'un superamas majeur, le superamas de l'Hydre n'a pas fait l'objet d'études approfondies. Le superamas de l'Hydre a généralement été étudié conjointement avec son voisin de taille supérieure le superamas du Centaure. Un exemple caractéristique est cet article de Costa, Numes, Pellegrini, Willmer, Chincarini, et Cowan qui étudie la distribution des galaxies dans cette région du ciel.

Toutefois la plupart des auteurs qui ont étudié ces deux superamas reconnaissent qu'il s'agit bien de structures séparées. Dans un second article, da Costa, Willmer, Pellegrini, et Chincarini font clairement apparaitre cet état de fait. Le deux superamas ne sont cependant pas totalement isolés, ils sont reliés au superamas de la Vierge et il est courant de se réferrer à cette région du ciel sous le nom de 'superamas Vierge-Hydre-Centaure'.

Parce qu'il s'agit d'un des plus proches amas riches de galaxies, l'amas de l'Hydre a été étudié en de maintes occasions. Un exemple typique est cet article de Richter qui catalogue les galaxies dans l'amas de l'Hydre, et celui-ci par Fitchett et Merritt qui ont étudié le mouvement des galaxies à l'intérieur de l'amas.

Bien qu'il soit plus pauvre, l'amas d'Antlia est aussi étudié de temps à autres. Voir par exemple cet article de Hopp et Materne. Une étude plus récente a été conduite par Nakazawa, Makishima, Fukazawa, et Tamura en 2000.


l'amas d'Antlia (Digitized Sky Survey)

L'amas d'Antlia

Bien qu'il soit le second amas le plus riche du superamas de l'Hydre, l'amas d'Antlia n'est pas aussi spectaculaire que celui de l'Hydre. Il ressemble beaucoup à l'amas du Fourneau.
Comme l'amas de l'Hydre, celui d'Antlia n'est pas vraiment photogénique. Les galaxies sont ici étalées sur 1 degré de ciel, il y a donc beaucoup d'étoiles de premier plan sur l'image. La grande galaxie centrale est NGC3268 - une galaxie elliptique massive.

Retour aux Superamas voisins