Les Superamas d'Hercule

Les superamas d'Hercule sont bien connus. Ce tracé des galaxies (d'après le Principal Galaxies Catalogue) montre bien les deux superamas. Le plus au Nord, à une distance de 400 millions d'années lumière est dominé par la paire d'amas A2197/A2199. Légérement plus éloigné, à une distance de 500 millions d'années lumière, on trouve le superamas Sud, plus grand et dominé par les amas A2147, A2151 et A2152. Les deux superamas sont reliés ensemble et sont parfois mentionnés comme un unique superamas.

Les Superamas d'Hercule

Ci-dessous une liste des amas de galaxies principaux des superamas d'Hercule. L'amas le plus riche est A2151, parfois appelé amas d'Hercule. A2199, le plus proche de ces amas, est également très riche. Deux de ces amas - A1983 et A2040 - se trouvent à l'arrière du superamas, mais peuvent très bien en faire partie.

    1        2       3        4         5       6        7          
 Numéro     Coordonnées    Redshift  Distance  Rich    Notes        
 Abell     Equatoriales       z        Mal                         
            RA       Dec                                               
 A1983    14 52.7  +16 45   .0424      580      1    amas d'arrière plan
 A2040    15 12.8  +07 26   .0448      610      1    amas d'arrière plan
 A2052    15 16.8  +07 00   .0338      465      0                      
 A2063    15 23.0  +08 38   .0341      470      1                      
 A2107    15 39.8  +21 46   .0399      545      1                      
 A2147    16 02.3  +15 54   .0338      465      1                      
 A2148    16 03.3  +25 28   .0418      570      0                      
 A2151    16 05.2  +17 45   .0354      485      2    amas d'Hercule  
 A2152    16 05.4  +16 27   .0398      545      1                      
                                                                       
 A2162    16 12.5  +29 32   .0310      425      0                      
 A2197    16 28.2  +40 54   .0296      405      1                      
 A2199    16 28.6  +39 31   .0287      395      2                      
Colonne 1: Le nom/référence de l'amas ou groupe.
Colonne 2: L'Ascension droite, pour l'époque 2000.
Colonne 3: La Déclinaison pour l'époque 2000.
Colonne 4: Le redshift de l'amas.
Colonne 5: La distance en millions d'années lumière, en supposant H=70km/s/Mpc.
Colonne 6: La classe de 'richesse' de l'amas (Pour les amas d'Abell seulement).
Colonne 7: Autres noms et notes.

References:
Abell G, Corwin H, Olowin R, (1989), A catalogue of Rich Clusters of Galaxies, 
          Astrophys J Supp, 70, 1.
Struble M, Rood H, (1999), A compilation of redshifts and velocity dispersions for 
          ACO clusters, Astrophys J, 125, 35.

A2151 - L'amas d'Hercule

L'amas d'Hercule, A2151, est l'amas le plus riche du superamas d'Hercule. On trouve souvent des photographies de cet amas dans des livres du fait qu'il contient, outre les galaxies elliptiques ou lenticulaires habituelles des amas riches, de grandes galaxies spirales. Par contre, on n'y trouve pas de galaxies elliptiques géantes, fréquentes au sein des amas très riches.

A2151 (Digitized Sky Survey)
Voici une carte de l'amas d'Hercule. Elle indique 115 des galaxies les plus brillantes dans une région centrale de l'amas de 1°. Il s'agit là d'un amas intéressant parce qu'il contient une grande variété de différents types de galaxies. Il est presque certain que cet amas consiste en fait en plusieurs petits amas en train de fusionner. Une carte de l'amas d'Hercule

L'étude scientifique des superamas d'Hercule

La première personne a avoir reconnu les superamas d'Hercule fut sans doute Harlow Shapley dans les années 1930. Il remarqua la paire d'amas A2197/A2199 et les trois amas A2147, A2151 et A2152. Par exemple, dans une conférence publiée en 1934, Harlow Shapley publia cette carte. L'amas en haut de sa carte est A2151 et en bas, une combinaison de A2147 et A2152.

Il fallut attendre les années 1970 pour que d'autres astronomes réalisent également la présence de superamas dans cette région. Massimo Tarenghi en 1976, en étudiant l'amas A2151, suggéra qu'il puisse faire partie d'un superamas. Lors d'une conférence sur la structure à grande échelle de l'univers en Estonie en 1977, il montra des preuves avec W Tifft, G Chincarini, H Rood et L Thompson de l'existence d'un superamas. Peu après en 1979 et 1980 ils publièrent une analyse plus détaillée de ce superamas dans deux articles ( 1, 2). Voici leur carte établie 45 ans après celle de Harlow Shapley.

En 1981 dans cet article, G Chincarini, H Rood et L Thompson ont montré que le superamas Sud était relié au superamas Nord par un mur de galaxies. S Gregory et L Thompson ont publié une analyse du superamas Nord dans cet article de 1984.


A2199 (Digitized Sky Survey)

Ci-dessus - une vue de A2199, un autre amas riche de galaxies au sein du superamas d'Hercule. Comme beaucoup d'autres très riches amas, on y trouve une galaxie elliptique géante au centre (formée par la fusion de plusieurs petites galaxies). Cette galaxie est NGC 6166.

Retour aux Superamas voisins