Les Superamas du Bouvier

Il y a deux superamas dans le Bouvier situés à moins d'un milliard d'années lumière de nous. Le plus proche se trouve à environ 830 millions d'années lumière - le second se trouve dans la même direction, derrière le premier, à une distance d'environ 1 milliard d'années lumière. Cette carte montre toutes les galaxies de magnitude inférieure à 17 (d'après la base de données LEDA ) dans cette région du ciel. L'emplacement des principaux amas de galaxies est indiqué. A droite de la carte, on trouve le plus proche amas de Coma (A1656), et à gauche quelques uns des amas du superamas de la Couronne Boreale , qui est sans doute relié aux superamas du Bouvier par un mur de galaxies.

The Bootes Superclusters

Ci-dessous une liste des principaux amas galactiques des deux superamas du Bouvier. La distance exacte à l'amas A1861 est encore incertaine, il pourrait s'agir d'un amas en arrière-plan.

   1           2       3        4         5       6        7             
 Numéro      Coordonnées    Redshift  Distance  Rich      Notes      
 Abell       Equatoriales       z        Mal                             
              RA       Dec                                               
 A1781      13 44.5  +29 51   .0606      820      0                      
 A1795      13 49.0  +26 35   .0619      840      2                      
 A1825      13 58.0  +20 39   .0583      790      0                      
 A1827      13 58.2  +21 42   .0642      870      1                      
 A1828      13 58.4  +18 23   .0611      840      1                      
 A1831      13 59.2  +27 59   .0603      815      1                      

 A1775      13 41.9  +26 22   .0705      950      2                      
 A1800      13 49.7  +28 04   .0743     1000      0                      
 A1861      14 07.5  +27 49      -        -       1  distance incertaine
 A1873      14 11.7  +28 09   .0764     1025      0                      
 A1898      14 20.6  +25 09   .0762     1025      1                      
Colonne 1: Le nom/référence de l'amas ou groupe.
Colonne 2: L'Ascension droite, pour l'époque 2000.
Colonne 3: La Déclinaison pour l'époque 2000.
Colonne 4: Le redshift de l'amas.
Colonne 5: La distance en millions d'années lumière, en supposant H=70km/s/Mpc.
Colonne 6: La classe de 'richesse' de l'amas (Pour les amas d'Abell seulement).
Colonne 7: Autres noms et notes.

References:
Abell G, Corwin H, Olowin R, (1989), A catalogue of Rich Clusters of Galaxies, 
          Astrophys J Supp, 70, 1.
Struble M, Rood H, (1999), A compilation of redshifts and velocity dispersions for 
          ACO clusters, Astrophys J, 125, 35.

Ci-dessous, un des amas galactiques du superamas du Bouvier. Il s'agit de A1795, situé à 840 millions d'années lumière. La galaxie elliptique massive au centre de l'amas est PGC 49005.

A1795 - from the Digitized Sky Survey

Le Vide du Bouvier

Les superamas du Bouvier sont particulièrement remarquables parce qu'ils se trouvent aux abords (et légèrement derrière) le vide du Bouvier. Ce vide est l'un des plus connus de l'univers, en particulier parce qu'il fut l'un des premiers grands vides à être découvert. Il fut en effet mentionné pour la première fois en 1981. Le centre du vide se trouve à environ 700 millions d'années lumière (redshift 0.052) et il a un diamètre d'environ 300 millions d'années lumière.

La carte ci-dessous est un tracé de toutes les galaxies de magnitude inférieure à 17 dans cette région du ciel. L'emplacement du vide du Bouvier est également indiqué. Le vide ne contient que très peu de galaxies, mais il y en a beaucoup qui sont situées entre lui et nous. La carte montre comment ce vide est bordé au Sud et à l'Ouest par plusieurs superamas importants, y compris ceux du Bouvier au Sud-Est.

A map of the Bootes Void
Ci-contre - Un article de journal datant de 1983 annonçant la découverte du vide du Bouvier. Cet article parut après la confirmation officielle de son existence.
A droite - une tranche de l'univers montrant le Vide du Bouvier. Cette carte recense 3500 galaxies (d'après la base de données LEDA) dans la direction du Vide du Bouvier. Notre galaxie est tout en bas, et le haut de la carte correspond à une distance d'un milliard d'années lumière. Les données sont très incomplètes passé 500 millions d'années lumière, le vide ne ressort donc pas énormément, mais son emplacement est signalé. La plupart des galaxies localisées dans la zone du vide sont en fait au dessus ou en dessous de lui.

L'étude scientifique des superamas du Bouvier

Il n'y a pas encore eu d'étude scientifique des superamas du Bouvier. Bien que ces superamas soient bien plus gros que celui de la Vierge, il en existe d'autres plus proches considérés comme plus intéressants.

Le Vide du Bouvier, par contre, a fait l'objet de nombreuses recherches. Il a été découvert par Robert Kirshner, Augustus Oemler Jr, Paul Schechter et Stephen Shectman en 1981. Ils recensaient les galaxies dans trois petites zones du ciel de cette région, et remarquèrent un vaste emplacement vide de galaxie. Du coup, ils cartographièrent la zone entière, et en 1983 ils confirmèrent l'existence du vide. Dans cet article publié en 1987, ils montrèrent cette carte du vide.

D'autres astronomes commencèrent également à étudier ce vide, et y découvrirent bientôt quelques galaxies. J Moody, R Kirshner, G MacAlpine et S Gregory dans cet article de 1987 listent huit galaxies découvertes dans le vide du Bouvier. Très vite, la recherche de galaxies dans le vide du Bouvier devint le sport le plus populaire parmi les astronomes. M Strauss et J Huchra annoncèrent la découverte de trois galaxies supplémentaires en 1988, et G Aldering, G Bothun, R Kirshner et R Marzke announcèrent la découverte de 15 autres galaxies en 1989.

En 1993, 27 galaxies étaient connues dans le vide du Bouvier. Dans cet article S Cruzen, D Weistrop et C Hoopes établissent la liste de ces 27 galaxies. D'autres galaxies continuèrent à être découvertes, et en 1997 un total de 60 galaxies était répertorié. Ceci reste un très petit nombre. Dans une région habituelle de l'univers de cette taille, on trouve habituellement plusieurs milliers de galaxies brillantes. La majeure partie des galaxies découvertes se trouvent près des bords du vide.

Bootes Void galaxies from the Digitized Sky Survey
Quelques galaxies bien isolées. Elles se trouvent toutes dans le Vide du Bouvier. A gauche, la galaxie spirale PGC 84225, au centre PGC 54010 (Markarian 845) et à droite la paire de galaxies en collision MCG+09-25-43 and MCG+09-25-44.

Retour aux Superamas voisins