L'univers jusqu'à 1 milliard d'années lumière

Les Superamas voisins

The Virgo Supercluster Contents page The Visible Universe
* Nombre de superamas jusqu'à 1 milliard d'années lumière = 100
* Nombre de groupes galactiques jusqu'à 1 milliard d'années lumière = 240 000
* Nombre de grande galaxies jusqu'à 1 milliard d'années lumière = 3 millions
* Nombre de galaxies naines jusqu'à 1 milliard d'années lumière = 60 millions
* Nombre d'étoiles jusqu'à 1 milliard d'années lumière = 250 000 trillions

A propos de la carte

Les Galaxies et les amas de galaxies ne sont pas distribués régulièrement dans l'Univers. Au lieu de cela, ils sont rassemblés en de larges amas, feuillets et murs de galaxies séparés par de larges vides dans lesquels peu de galaxies semblent se trouver. La carte ci-dessus montre un certain nombre de ces superamas, y compris celui de la Vierge - un superamas plutot petit dont notre galaxie fait partie. La carte entière représente à peu près 7 pour cent du damètre de l'univers visible.


Autres Cartes
Une carte des Superamas les plus proches
Une vue rapprochée de la partie centrale de la carte ci-dessus, montrant les superamas les plus proches, les murs et les vides à moins de 500 millions d'années lumière.
Données et Catalogues
Une liste des plus proches Superamas
Les Superamas représentent une des structures les plus grandes de l'univers. Ceci est une liste de la plupart des grands superamas connus dans un rayon de 1 milliard d'années lumière.

Informations sur quelques Superamas proches

Superamas de l'Hydre (Hydra)
Superamas de l'Hydre Un superamas proche très semblable en taille et en forme au superamas de la Vierge. Le superamas de l'Hydre est également dominé par un amas riche de galaxies - A1060, un des amas les plus proches du catalogue de George Abell d'amas riches de galaxies.
Superamas du Centaure (Centaurus)
Superamas du Centaure Le plus proche des grands superamas. Le Superamas du Centaure est un long superamas contenant quatre amas riches de galaxies - A3526, A3565, A3574 et A3581 ainsi que des centaines de plus petits groupes de galaxies. A3526 est l'amas dominant et se trouve à 140 millions d'années lumière. Vu de loin, les superamas de la Vierge et de l'Hydre peuvent apparaitre comme de simples excroissances du superamas du Centaure. Le superamas du Centaure se trouve près du 'Grand Attracteur' - un vaste rassemblement de matière qui influe sur les mouvements de notre galaxie et de ses voisines. La vue en est obscurcie par le plan de notre propre galaxie, mais il y a des chances qu'on puisse identifier le grand amas A3627 avec le Grand Attracteur.
Superamas de Persée-Poissons (Perseus-Pisces)
Superamas de Persée Un superamas très important. Ce superamas est un large feuillet de groupes de galaxies éparpillées autour de trois amas riches - A262, A347 et A426. A426 est un amas très riche contenant des milliers de galaxies .
Superamas du Paon (Pavo-Indus)
Superamas du Paon C'est un superamas assez faible qui marque la fin d'un long mur de galaxies qui entoure le superamas du Centaure, et probablement celui de la Vierge. Le superamas du Paon contient trois amas riches de galaxies - A3656, A3698 et A3742.
Superamas de la Chevelure de Bérénice (Coma)
Superamas de Coma C'est un superamas petit mais très connu distant d'environ 300 millions d'années lumière. Il comprend deux très riches amas de galaxies - A1367 et A1656, chacun se composant de milliers de galaxies. A1656 est un amas connu, c'est le fameux amas de Coma, et dès 1933 Fritz Zwicky étudia le mouvement des galaxies en son sein pour déterminer la quantité de matière noire de l'univers. Le superamas de Coma se trouve au centre du Grand Mur, un vaste filament de galaxies qui s'étire sur des millions d'années lumière, dont l'une des extrémités aboutit au superamas d'Hercules. Ce fut le premier mur de galaxies reconnu mais on en connait maintenant bien d'autres.
Superamas du Sculpteur (Sculptor)
Superamas du Sculpteur Deux superamas dans la région du Sculpteur et du Phoenix marquent la position d'un très long mur de milliers de groupes de galaxies qui s'étire sur pratiquement un milliard d'années lumière dans l'espace. C'est sans doute le plus long des murs de galaxies proches.
Superamas d'Hercule
Superamas d'Hercule Deux importants superamas bien connus se trouvent ici. Le plus petit, et plus proche des deux, est sans aucun doute le plus connu, dominé par deux amas riches - A2197 et A2199 qui se trouvent très proches l'un de l'autre. Ce superamas se trouve à 400 millions d'années lumière de nous. Le second de ces superamas est à peine un peu plus loin - 500 millions d'années lumière, mais il est plus gros et contient un certain nombre d'amas riches parmi des centaines de plus petits groupes de galaxies.
Superamas du Lion (Leo)
Superamas du Lion Plusieurs grands amas de galaxies, à la frontière du Lion et de la Grande Ourse, à une distance de 450 millions d'année lumière indiquent la présence d'un autre vaste superamas. Les amas dominants sont A1185 et A1228.
Superamas de Shapley
Superamas de Shapley Celui-ci est très remarquable. Bien qu'il n'ait été découvert qu'en 1989, il doit son nom à Harlow Shapley qui, le premier, a remarqué un excès de galaxies dans cette région du ciel dans les années 1930. Le superamas de Shapley est un superamas massif et beaucoup d'études lui ont été consacrées. Bien qu'il ne soit pas le plus grand des superamas connus, c'est certainement l'un des plus denses. Il y a deux concentrations principales - la première à 500 millions d'années lumière et une autre plus importante à 650 millions d'années lumière. Il y a au moins vingt amas riches parmi les milliers de groupes de galaxies de ce superamas, y compris trois des plus riches amas connus : A3558, A3559 et A3560.
Superamas des Poissons-Baleine (Pisces-Cetus)
Superamas des Poissons C'est une région contenant plusieurs superamas majeurs sur 800 millions d'années lumière, remarquée par Brent Tully en 1987. On se trouve en présence de plusieurs superamas très étendus qui forment des structures allongées de centaines de millions d'années lumière.
Superamas du Bouvier (Bootes)
Superamas du Bouvier Il y a une paire de superamas majeurs dans le Bouvier à plus de 800 millions d'années lumière, mais cette région du ciel est mieux connue par le grand vide du Bouvier qui se trouve devant ceux-ci. Il mesure environ 300 millions d'années lumière de diamètre. Il n'y a aucun amas important dans ce vide, mais quelques galaxies individuelles y ont été observées, ce qui fait qu'il n'est pas complètement vide.
Superamas de l'Horloge (Horologium)
Superamas de l'Horloge C'est un superamas gigantesque à 900 millions d'années lumière. S'il n'est pas aussi dense que celui de Shapley, il contient en revanche un grand nombre d'amas riches de galaxies répartis sur un demi-milliard d'années lumière, ce qui en fait un des plus grands superamas connus. C'est une autre région du ciel dans laquelle Harlow Shapley avait remarqué un excès de galaxies. Une recherche approfondie de cette zone révèle également un petit superamas devant celui-ci à environ 600 millions d'années lumière. Dans les revues d'astronomie, le superamas de l'Horloge est souvent appelé superamas de l'Horloge et du Réticule 'Horologium-Reticulum'. .
Superamas de la Couronne Boréale (Corona Borealis)
Superamas de la Couronne Boréale Le plus lointain des superamas bien connus. Il est un fait reconnu qu'il y a un grand nombre d'amas riches de galaxies dans cette petite constellation. A2065 est sans doute l'amas principal ici, mais il y a également neuf ou dix grands amas assez riches. Ce superamas est situé à environ 1 milliard d'années lumière de nous.
 
 
 

Superamas Persée-Poissons
Un tracé sur l'ensemble du ciel des 60000 galaxies les plus brillantes montre comment celles-ci ont tendance à se regrouper en larges superamas. Les positions de quelques uns des plus importants superamas sont indiquées ici, bien que seuls les superamas les plus proches apparaissent clairement. Seules quatre de ces galaxies sont visibles à l'oeil nu. La grande bande sombre circulaire correspond au plan de notre propre Galaxie, à travers lequel il est extrèmement difficile de voir des galaxies distantes à cause du gaz, des poussières et des étoiles présentes.

Contents Page